Numéro 6

poli6Les promesses de l’archive

Mai 2012
140 pages
18 x 24 cm
12 €

Commander

 

 

 

Des bases de données institutionnelles aux archives personnelles, des stratégies d’encodage aux albums de familles, le sixième numéro de la revue Poli questionne le rôle de l’archive dans les pratiques culturelles contemporaines. Longtemps restée une profession de l’ombre, l’archiviste est désormais un rôle culturel ordinaire. Depuis l’avènement des environnements numériques, la recherche de document et la sauvegarde en ligne, sur des réseaux sociaux, dans “les nuages” ou sur des plateformes sécurisées, sont aujourd’hui des actions quotidiennes qui témoignent de nouveaux rapports à l’information. Archives périssables, indéchiffrables ou partielles, les promesses de l’archive relèvent de l’incertitude. À leur fragilité matérielle répond une fragilité sémiotique, car archiver c’est anticiper la pertinence à venir d’un récit dont la signification future est pourtant sans garantie. La chronopolitique de l’archive consiste alors en une mise en ordre du présent. Instrument d’écriture de l’histoire, les archives produisent activement les mondes qu’elles documentent, constituent les traces qu’elles prétendent préserver. Le mode opératoire de l’archive est celui d’une externalisation de la mémoire. Qu’ils peuplent les étagères des institutions ou occupent l’espace de nos disques durs, les documents archivés apparaissent comme autant d’injonctions à l’oubli ouvrant à de possibles redécouvertes. L’archive n’inviterait-elle pas à substituer l’architecture du récit institué aux mouvements frénétiques de la mémoire ? L’archive n’inciterait-elle pas à figer un souvenir déjà presque oublié ? Ne manifesterait-elle pas une tentation de clôture de la perception ? La dissonance entre archive et mémoire ouvre à la relativisation des réalités qu’elles modèlent. C’est cet état de tension qui anime ce numéro de Poli, qui s’essaye à faire promettre à l’archive que nos mémoires vivent.

Sommaire

Mémoires vives
Sébastien M. Barat, Maxime Cervulle, Julien Mustin et Sabine Noble

Archives ordinaires
Pierre Grosdemouge

La mémoire toile
Louise Merzeau

Contre l’archive, pour l’archive.
Entretien avec Eyal Sivan
Félix Boggio Éwanjé-Épée

Contribution Visuelle
Julien Magre

Le courrier des lecteurs des magazines populaires de l’après-guerre : une archive pour l’exploration genrée de la réception ordinaire
Geneviève Sellier

Ripped & Torn. La légitimation de l’objet graphique éphémère
Teal Triggs

2011
Quantité et localités
Joël Riff

La disparition numérique
Julien Perez

Le désordre de la mémoire.
Entretien avec Douglas Crimp
Gaëtan Thomas

« Ici et maintenant ».
Entretien avec Béatrice Josse
Marion Coville

Vestiges de la performance
Rebecca Schneider

Ouvrage publié avec le concours du
Centre National du Livre et de la Région Ile-de-France