Numéro 10

poli10coverOK

Techno-racismes

Sous la direction de :
Maxime Cervulle et Franck Freitas

Juin 2015
120 pages
18 x 24 cm
12 €

Commander

 

Qu’ils soient rendus invisibles par les mécanismes de ségrégation urbaine ou qualifiés de “minorités visibles” par les institutions publiques chargées de la régulation des médias, les groupes sociaux les plus vulnérables au racisme semblent pris au piège de la dialectique du visible et de l’invisible. Appréhendée ainsi, la catégorie de “race” elle-même peut être conçue comme une “image persistante”, une trace sédimentée des cultures coloniales qui aurait perduré en imprégnant les nombreuses médiations sociales et techniques qui se superposent au regard. L’enchevêtrement des régimes de visibilité et du racisme se manifeste à divers niveaux : dans les modes de production de l’information et de mise en récit du monde social, dans la distribution différenciée des espaces et temps sociaux, voire dans les techniques mêmes de production du champ visuel et perceptif, qui sont issues d’une histoire racialement marquée. C’est ce dernier aspect que ce dixième numéro de la revue POLI souhaite appréhender : penser la recomposition permanente du visible et de l’invisible à partir de la question de la production et reproduction technique de la “race”.
Ce numéro propose d’interroger les formes d’intensification du racisme qu’activent les usages des technologies. Si le sens commun pare la technologie d’une aura de neutralité, sa conception et ses usages se trouvent toutefois configurés par les différents aspects de la conflictualité sociale. Ainsi peut-on se demander dans quelle mesure la “race” n’est-elle le funeste fantôme dans la machine ?

 BONUS : Téléchargez gratuitement l’article de Richard Dyer, La lumière du monde : photographie, cinéma et blanchité.

Sommaire

Techno-racismes : de la (re)production technique de la « race »
Maxime Cervulle et Franck Freitas
Téléchargez l’édito

La lumière du monde : photographie, cinéma et blanchité
Richard Dyer

Le pouls des colonies. Médecine narrative et technique du discours
Malek Bouyahia

Remarquables mais non (re-)marqués. Le rôle du genre et de la blanchité dans les représentations des corps « technologisés »
Lucie Dalibert

Love Me
Zed Nelson

Lighted Darkness
Seb Janiak

Des usages techniques de la «race» dans la production de marchandises : le cas des prothèses raciales
Franck Freitas

L’éclaircissement de la peau, ou le prestige de la beauté claire et lumineuse
Céline Emeriau

Technovisibilités et risque : politique du scanner corporel
Amanda Watson et Shoshana Magnet

Police, réseaux sociaux, racisme
François Bonnet

« Tu es raciste !
Non, je suis anti-antiraciste…?» L’antiracisme dans la communication d’Égalité & Réconciliation
Elsa Gimenez

Les Black Studies face aux sciences et techniques.
Entretien avec Alondra Nelson
Franck Freitas

 

Ouvrage publié avec le concours du
Centre National du Livre et de la Région Ile-de-France

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s